Retour

Nouvelle infestation de la livrée des forêts en Abitibi-Témiscamingue

La livrée des forêts, cette chenille qui s'attaque au feuillage des arbres dans certains secteurs de la région, est de retour en Abitibi-Témiscamingue.

Il est toutefois possible d'identifier où ont été pondus les œufs et de les détruire avant leur éclosion.Ces dernières peuvent contenir de 200 à 300 œufs, qui se retrouvent sur des branches d'arbres sous la forme de bagues.

Cycle de quatre annéesLe directeur général chez Dan Extermination, Michel St-Cyr, contrôle l'éclosion sur les rues Principale et Perreault à Rouyn-Noranda.

« Le traitement consiste à avoir le contrôle des populations de chenilles. On en est à la troisième année, et on est supposé en avoir pour 4 ans. C'est un cycle. Cette année ça semble moins pire du côté du centre-ville et de la rue Perreault, mais je sais qu'on a beaucoup d'appels du côté du quartier McWatters », soutient-il.Selon Michel St-Cyr, la présence de la livrée des forêts dépend de la baisse des températures dans les mois de mai et de juin. Il estime que des précipitations de neige ou des ou des temps froids au printemps pourraient contribuer à faire disparaître les chenilles des arbres de la région.

Plus d'articles

Commentaires