Retour

Nouvelle rupture du service d'anesthésie à Ville-Marie

Le Centre hospitalier de Ville-Marie sera une nouvelle fois en rupture de service en anesthésie toute la semaine prochaine.
Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSSAT) assure que des mesures sont mises en place pour prendre en charge les personnes qui nécessitent une chirurgie.

Un texte de Boualem Hadjouti


Le PDG du CISSS affirme qu'il s'agit d'une rupture de service imprévue, d'une situation exceptionnelle qui n'est pas comparable aux ruptures qui sont survenues les derniers mois. Selon Jacques Boissonneault, cette semaine devait être couverte par un médecin qui, pour des raisons personnelles, a du se désister à la dernière minute.

« Ce sont des absences qui surviennent de temps en temps dans d'autres hôpitaux de la région », précise le premier responsable du CISSSAT.

Situation « exceptionnelle »

Le PDG du CISSSAT estime que tout a été fait pour éviter cette rupture, notamment en essayant de couvrir par du personnel localement.


Réactions au Témiscamingue

Cette nouvelle rupture inquiète le maire de Ville-Marie. Bernard Flebus affirme que plusieurs citoyens l'ont approché pour lui exprimer leurs craintes. Pourtant, rappelle le maire, il croyait que tout était rentré dans l'ordre. Le maire n'a manqué d'interpeller le PDG du CISSS afin de régler définitivement ce problème. 

Le maire Bernard Flebus dit qu'il ne compte pas rester les bras croisés si la situation devait perdurer, ou n'est pas définitivement réglée.

Rouyn-Noranda prendra la relève

Le CISSS a pris des mesures : pour les patients qui nécessitent l'intervention urgente d'un anesthésiste, notamment pour un accouchement, ils seront directement transférés vers le point de service de Rouyn-Noranda.
Les cas jugés moins urgents seront reportés pour une ou deux semaines.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine