Retour

Osisko en lumière s'adapte à sa hausse de popularité

Le festival Osisko en lumière attend plus de 20 000 personnes pour son édition 2017, qui a commencé jeudi soir à Rouyn-Noranda.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

Déjà, la prévente a surpassé celle de l'année dernière. Cette explosion de popularité a généré des problèmes de logistique dans les années passées, mais l'organisation dit avoir corrigé le tout.

« L'année passée, 10 000 personnes ont essayé de sortir dans un trou de souris. On s'est rendu compte que ce n'était vraiment pas sécuritaire. Alors cette année, on a aménagé une entrée de plus et on a tout élargi. Donc les gens peuvent se diriger vers le fond du terrain et sortir à deux endroits », indique la directrice générale de l'évènement, Christine Morasse.

Les premiers fidèles oubliés?L'ajout de punk rock à la programmation est une formule gagnante pour l'organisation, mais certaines critiques se font aussi entendre.

Christine Morasse assure qu'elle n'a pas l'intention d'oublier les spectateurs de la première heure.

« Pour 2018, on est déjà en train de travailler là-dessus. On sait que ce sera notre 15e et on veut faire plaisir aux gens qui sont là depuis la première année. Il y a beaucoup de baby-boomers dans ces gens qui nous suivent », dit-elle.

Le festival s'est ouvert jeudi soir avec Louis-Philippe Gingras, les Trois Accords et les Cowboys Fringants. Au courant de la fin de la fin de semaine, les spectateurs pourront aussi assister aux prestations du groupe canadien Sum 41, Milky Chance et Alex Nevsky.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Toute la vérité sur la Vierge





Concours!



Rabais de la semaine