Retour

Osisko pourrait construire une usine de traitement de minerai à Lebel-sur-Quévillon

Minière Osisko a trouvé un terrain à Lebel-sur-Quévillon pour la construction potentielle d'une usine qui traiterait le minerai du gisement du lac Windfall.

Un texte d'Émélie Parent-Bouchard

Le site situé sur des terres de l'État est à proximité de l'ancienne usine de pâte et de papier de Domtar, à 11 kilomètres de Lebel-sur-Quévillon et à 103 kilomètres de route du gisement du lac Windfall.

Osisko doit évaluer l'emplacement de ce site dans son étude d'impact environnemental et dans le cadre de la préparation de l'étude de faisabilité du projet aurifère.

Sous réserve des résultats de ces évaluations, Osisko croit que le site offre plusieurs avantages, dont la limitation des impacts environnementaux au site du lac Windfall, l'accès à l'électricité et à une station de pompage d'eau, ainsi que la disponibilité de main-d'oeuvre.Le maire se dit enthousiasteLe maire de Lebel-sur-Quévillon, Alain Poirier, croit que cette nouvelle est prometteuse pour l'avenir de sa ville.« Vous avez un maire qui est très heureux d'apprendre une nouvelle comme ça, ça fait plusieurs mois qu'on travaillait avec Osisko et cette nouvelle-là vient faire en sorte qu'on va pouvoir penser à Lebel-sur-Quévillon avec un bien meilleur avenir. Et quand on voit les derniers communiqués de presse d'Osisko, on sait qu'Osisko travaille énormément à faire l'acquisition de claims autour de Lebel-sur-Quévillon. On n'a qu'à penser à Maudore où actuellement ils sont en regard pour l'achat de ce site-là. Donc Lebel-sur-Quévillon devient l'élément central du projet minier Osisko, donc pour nous ça regarde bien pour l'avenir. »

Le maire ajoute vouloir travailler à la rétention des futurs travailleurs d'Osisko.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine