Les touristes pourront profiter du futur parc national Opémican au Témiscamingue dès 2018. Les responsables du site travaillent actuellement sur un scénario d'une ouverture partielle dans deux ans et une ouverture complète l'année suivante.

Avec les informations d' Émilie Parent-Bouchard et Boualem Hadjouti

Le directeur général affirme avoir terminé quelques aménagements notamment du côté de la pointe Opémican.

Selon Dany Gareau, le plus gros des travaux de construction et de restauration devrait débuter en 2017.

« Ce qui va nous prendre plus de temps, c'est la restauration des bâtiments historiques entre autres. On a six bâtiments majeurs, mais il y a également une série de vestiges avec des niveaux de traitements qui vont différer selon le cas. Parfois on fait de la restauration, il peut arriver qu'on ait à faire de la reconstruction de bâtiments aussi, pour certains autres de ses bâtiments ou vestiges, c'est uniquement de la préservation. »

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs concède qu'il y a eu des retards dans le projet en raison de sa complexité.

Mais Luc Blanchette soutient que les intervenants au dossier travaillent maintenant en mode accéléré.

En février dernier, la province a octroyé 36 millions de dollars pour les travaux dans le futur parc qui s'étend sur une superficie projetée de 252 kilomètres carrés.

Plus d'articles