Retour

Partir de Lac-Simon pour assister au défilé de la fierté à Montréal

Illik Panaso, de Lac-Simon, a assisté dimanche à son cinquième défilé de la fierté à Montréal. Il était accompagné de son conjoint et de deux autres amis de sa communauté, qui ont aussi fait le trajet spécifiquement pour cette occasion.

Un texte d'Émélie Rivard-Boudreau

Illik Panaso participe à ce rassemblement en l'honneur de cinq amis homosexuels de sa communauté qui ont perdu la vie, soit par assassinat, accident ou maladie. Il a particulièrement été touché cette année par le contingent formé d'Autochtones qui était à la tête du défilé.

« Je suis avec mon conjoint, qui est originaire de Chibougamau. Pour lui, c'est son premier défilé, on fête ça ensemble. C'était vraiment merveilleux de voir toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, comme d'habitude. Les membres de communautés autochtones aussi ont marché », relate-t-il.

Illik Panaso souhaite que la présence d'Autochtones dans le défilé encourage des membres des Premières Nations à révéler leur orientation sexuelle et leur identité de genre.

Il affirme, par ailleurs, que la communauté de Lac-Simon est de plus en plus tolérante envers la diversité sexuelle.

« Maintenant, à Lac-Simon, l'homosexualité, c'est très ouvert. Il y a beaucoup de bisexuels. Les gens s'affichent de plus en plus. Il n'y a pas de différence », affirme-t-il.

Plus d'articles

Commentaires