Retour

Passerelle Ulrick Chérubin : première étape franchie dans la construction

La passerelle piétonnière Ulrick Chérubin prend forme à Amos. Aujourd'hui, les travailleurs ont commencé l'assemblage d'une partie de la passerelle en bois au-dessus de la rivière Harricana.

Avec les informations de Jocelyn Corbeil

Ainsi, une partie de la passerelle est maintenant visible au-dessus de la rivière Harricana. Il s'agit de la première d'une série de six étapes. Les 18 premiers mètres de la passerelle de 98 mètres ont été assemblés.

« Ça fait 52 ans qu'on en parle à Amos, mais là, aujourd'hui, de voir la passerelle qui commence à glisser sur la rivière, c'est tout un accomplissement. On est très heureux », affirme le maire d'Amos, Sébastien D'Astous.

Construite en bois par l'entreprise Chantiers Chibougamau, la passerelle est assemblée sur les berges de la rivière par l'entrepreneur Audet et Knight de Rouyn-Noranda.

« C'est [construit] avec du bois de l'Abitibi en partie. Je peux dire que Chantier Chibougamau a fait du très bon travail parce qu'au niveau de l'assemblage, tout est parfait. Ça s'assemble très très bien, même c'est mieux qu'un meuble Ikea », rigole Michel Beaudoin, chargé de projet pour construction Audet et Knight.

La passerelle est ensuite glissée sur des pieux au-dessus de la rivière grâce à un système de poulies et de la cire d'abeille.

« On a installé la charpente de bois sur des blocs de téflon et on a badigeonné le dessous des poutres avec de la cire d'abeille, cire d'abeille qui provient de Saint-Marc-de-Figuery une compagnie d'ici et on tire, on a installé un treuil qui une grue au fur et à mesure qu'on assemble le pont sur terre ferme on tir sur le pont pour le faire traverser la rivière », explique M. Beaudoin.

Il s'agit d'un projet d'une valeur de 1,25 million de dollars.

Les responsables du chantier estiment que le travail sera complété à la mi-novembre et que le budget prévu sera respecté.

Plus d'articles

Commentaires