Retour

Pêche blanche sans permis : Blanchette satisfait des résultats

Contrairement aux critiques qui lui sont reprochées, le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, croit que son règlement qui permet la pêche d'hiver sans permis a donné des résultats. Au cours des dernières semaines, des représentants de la Fédération Chasse et pêche et l'Association de chasse et pêche de Val-d'Or ont questionné l'empressement du gouvernement d'autoriser la pêche blanche sans permis tout juste avant le début de la saison de pêche.

Cela a semé de la confusion et plusieurs pêcheurs avaient déjà acheté leur permis, les associations n'ont pu faire de promotion.

Luc Blanchette a précisé, sur nos ondes, que cela vise avant tout les nouveaux pêcheurs.

« Est-ce que l’achalandage est au rendez-vous? Dépendamment des endroits, dépendamment des températures, il y a tout de même des résultats. La pêche sans permis a porté ses fruits. On a tenté quelque chose, pour essayer d’amener de nouvelles personnes à la pêche [blanche]. On est très contents parce que c’est dans l’objectif de tout le monde et je pense la Fédération des chasseurs et pêcheurs va aussi être d’accord : ça prend une relève au Québec », soutient le ministre régional.Pour ceux qui avaient déjà acheté leur permis avant l'annonce, Luc Blanchette rappelle que le coût défrayés par les pêcheurs couvre les périodes de pêche d’été et d’hiver.

Plus d'articles