Retour

Pénurie de main-d'oeuvre : le CISSS-AT réduit ses activités pour la période estivale

Le secteur de la santé n'est pas épargné par la pénurie de main-d'oeuvre. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue vient d'annoncer un ralentissement de ses activités pour la période estivale.

Un texte de Marie-Hélène Paquin

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue réduit toujours son offre de services durant la période des vacances.

Toutefois, avec la pénurie de main-d'oeuvre qui sévit dans la région, il n'a jamais vécu une situation aussi problématique.

Pour assurer les services essentiels à la population, le CISSS de l'Abitibi-Témiscamingue indique qu'il est contraint de déployer des mesures d'exception.

« On vit actuellement, comme vous le savez, en Abitibi-Témiscamingue, une grande pénurie de main-d'oeuvre, donc on est touché aussi. Et en plus, durant la période estivale, on doit donner des congés à notre personnel. Ces deux mesures-là font en sorte qu'on se doit de faire des mesures exceptionnelles durant la partie été », explique Yves Desjardins, PDG du CISSS-AT.

« On a augmenté nos demandes de main-d'oeuvre indépendante durant la période estivale de façon importante, on a réaffecté du personnel dans des secteurs cliniques et on a parlé à des gens ici, sur une base volontaire, qui veulent reporter leurs vacances », ajoute-t-il.

La qualité des soins assurée

Le PDG assure que la qualité des soins ne sera pas affectée.

Si les usagers ressentiront quelques impacts dans les services de proximité, ils pourront recevoir les soins moins urgents dont ils ont besoin ailleurs dans la région.

À moins d'avis contraire, c'est-à-dire une affiche sur la porte du CLSC concerné, une infirmière sera disponible pour assurer les services de première ligne dans les CLSC d'Amos, de Barraute, de La Sarre, de Macamic, de Malartic, de Rouyn-Noranda, de Senneterre, de Témiscaming-Kipawa, de Val-d'Or et de Ville-Marie.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle