Retour

Pétition pour le lac Osisko : pas dans les pouvoirs de la Ville, dit Josée Banville

Une pétition circule présentement à Rouyn-Noranda pour demander au conseil municipal d'adopter un règlement interdisant les embarcations à moteur sur le lac Osisko. La Ville de Rouyn-Noranda précise cependant que les municipalités n'ont pas le pouvoir de restreindre l'accès aux plans d'eau.

Une publication Facebook de l'organisme Vélo Cité Rouyn-Noranda fait état du nombre croissant de ces embarcations sur le lac Osisko.

Vélo Cité craint notamment que le fait de brasser le fond du lac ne compromette son écosystème, alors que la qualité de l'eau s'est améliorée au cours des dernières années.

Des riverains, comme Guy Leclerc, considèrent aussi que le bruit des embarcations à moteur peut être dérangeant.

« Plus un lac devient intéressant, plus il est intéressant pour tout, donc il peut devenir intéressant pour de la motomarine. On s'entend que de la motomarine sur ce lac-là, ça peut devenir très désagréable au centre-ville », fait-il valoir.

La directrice de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme à la Ville de Rouyn-Noranda, Josée Banville, précise cependant que les municipalités n'ont pas le pouvoir de restreindre l'accès aux plans d'eau.

Elle ajoute toutefois que même s'il s'agit d'une compétence fédérale, la demande doit tout de même être acheminée par les Villes.

Mme Banville indique que la Ville va donc consulter les utilisateurs du lac Osisko comme les pêcheurs, mais aussi les riverains et des organisations environnementales.

« Il n'y a pas de position encore qui est prise. C'est sûr qu'on a la même préocuppation – le lac Osisko est au coeur de notre centre-ville, c'est un élément fort – donc c'est sûr qu'on va poursuivre nos démarches et qu'on va consulter éventuellement, dans les prochains mois, les différents organismes pour vraiment cibler la problématique pour voir si on s'enligne vers ce type de démarche-là, qui sera analysée par la suite », a-t-elle déclaré à Des matins en or.

Pêches et Océans Canada indique de son coté que la Garde côtière n'était pas responsable de la navigation de plaisance sur les lacs intérieurs.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Trop mignons ces animaux qui font dodo





Rabais de la semaine