Retour

Petits et grands s'initient au ski au Mont-Vidéo

C'était une première journée de ski pour de nombreuses personnes dimanche au Québec. La journée intitulée « Ma première fois » était organisée dans 43 stations membres de l'Association des stations de ski du Québec (ASSQ).

Un texte Émélie Rivard-Boudreau

En Abitibi-Témiscamingue, l'activité a eu lieu au Mont-Vidéo de Barraute et au Mont-Kanasuta de Rouyn-Noranda.

Cette initiative donne le goût à plusieurs adultes de pratiquer à nouveau ce sport qu'ils avaient délaissé depuis plusieurs années.

Le petit Théotime Maheux-Lacroix, de Barraute, a chaussé des skis pour la première fois.

Son père, Mathieu Lacroix, a grandi sur les pentes du Mont-Vidéo, mais il avait délaissé le sport depuis plus d'une dizaine d'années.

Lorsque son fils aura appris à skier, il se remettra à l'activité.

« La vie a passé, avec les enfants, c'était prévu dans ma tête que j'allais revenir ici avec les enfants, c'était sûr. C'est un beau sport pour passer à côté de ça », dit-il.

Luc Chevrier est l'un des moniteurs vétérans du Mont-Vidéo. Il constate qu'il y a de plus en plus d'enfants qui s'initient très jeunes à ce sport.

« Ma blonde avait donné un cours de ski à une petite fille de 4 ans, il y a 20 ans, et ça, c'était un exploit, dit-il. Aujourd'hui, deux ans et demi. Donc c'est 90% de petits enfants et 10% d'ados et d'adultes. »

Ce retour aux sources représente une manne intéressante pour le Mont-Vidéo, souligne la directrice générale, Linda Poulin.

« Ces petits enfants-là nous ramènent des clients qui étaient partis et qui reviennent avec leurs enfants. »

La journée a attiré 22 débutants au Mont-Vidéo de Barraute. Élise Gingras, d'Amos, est monitrice avec son mari et trois de ses enfants.

Depuis l'an dernier, elle est aussi formatrice. Un pas important pour le Mont-Vidéo.

« Le niveau 3, on l'a obtenu ici avec des niveaux 4 qui venaient de l'extérieur. Donc, c'est un niveau important pour le Mont-Vidéo, le niveau 3, c'est que ça permet de rendre autonome la montagne pour la formation de nouveaux moniteurs », dit-elle.

Le Mont-Viédo est une petite station, mais elle compte déjà une quinzaine de moniteurs qualifiés.

Plus d'articles