Plusieurs centaines de personnes se sont déplacées à Pikogan, près d'Amos pour assister au 5e pow-wow cette fin de semaine.

Avec les informations de Marc-Olivier Thibault

L'événement se tient sous le thème « Honorons les sept enseignements », à savoir l'amour, le courage, l'honnêteté, le partage, le respect, la sagesse et la vérité.

Des spectacles de musiques et de danses traditionnelles sont au programme.

L'événement se tient alors que débutent les travaux de la commission la Commission d'enquête sur les relations entre les Autochtones et certains services publics du Québec.

Pour Kenny Ruperthouse du comité organisateur, c'est l'occasion de démontrer qu'il y a aussi du positif chez les autochtones.

« C’est tout ça qu’on veut mettre de l’avant [les bonnes choses], c’est du positif qu’on veut montrer, qu’il n’y a pas juste que du négatif dans la communauté. Il y a beaucoup de positif, ça, il faut le voir et c’est en vous amenant ici, vous allez voir qu’il y a du positif chez les autochtones », dit-il.

L'événement s'est allié cette année avec le Festival de musique émergente de l'Abitibi-Témiscamingue (FME).

Une occasion de rapprocher les communautés, selon Kenny Ruperthouse, qui se réjouit de la grande présence d'allochtones au pow-wow.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine