Retour

Plainte contre la mairesse de Roquemaure : la Commission municipale du Québec se déplace à Rouyn-Noranda

La mairesse de Roquemaure, Lucie Gravel, comparait devant la Commission municipale du Québec à Rouyn-Noranda cette semaine. Elle fait l'objet d'une enquête en éthique et déontologie à la suite d'une plainte déposée par l'ex-conseillère municipale, Sophia Chalifour.

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Mme Chalifour a été entendue ce matin. Elle siégeait d'ailleurs au moment des faits allégués comme conseillère municipale.

Sophia Chalifour a présenté en détail ce qu'elle reproche à la mairesse. Selon son témoignage, tout cela aurait débuté en 2014 alors que Lucie Gravel aurait utilisé son droit de veto pour empêcher le conseil municipal de venir en aide au dépanneur qui venait de fermer. Sophia Chalifour affirme que la mairesse aurait agi ainsi puisqu'elle voulait lancer son propre centre multiservice, qui aurait d'ailleurs inclus un dépanneur. Elle lui reproche également d'avoir divulgué des documents privés à certaines personnes de la municipalité.

Mme Chalifour reproche aussi à Lucie Gravel d'avoir voulu changer la vocation d'un immeuble centenaire pour qu'il devienne commercial. Selon la plaignante, c'est dans ce même édifice que Mme Gravel voulait lancer un centre multiservice. Elle aurait fait ajouter une page au projet de modification au règlement d'urbanisme qui devait être adopté. Ladite modification aurait été faite la journée même, selon Sophia Chalifour.

Les audiences se poursuivent jusqu'à jeudi, à Rouyn-Noranda. La Commission devra ensuite déterminer si des sanctions s'imposent contre la mairesse.

Plus d'articles

Commentaires