Retour

Plus d'exposants et plus de bouchées à la Foire gourmande

C'est un nouveau départ pour la Foire gourmande de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-est ontarien. L'organisation a pris tout un virage à la suite des critiques reçues l'an dernier. La Foire met l'accent sur son objectif premier : mettre les produits du terroir en valeur.

Un reportage de Tanya Neveu

Sous le chapiteau principal, 45 exposants sont attendus, soit le double de l'an passé. Pour la première fois, ils doivent tous présenter une bouchée à déguster.

La présidente et cofondatrice de l'événement, Line Descôteaux, a repris les rênes de l'événement après 10 ans d'absence. « Je sentais la Foire un peu en danger, je sentais la Foire qui échappait un peu à sa mission, en mon sens à moi. Alors, j'ai eu envie d'aller donner un peu de mon temps là-dedans », explique-t-elle.

Cette année, des producteurs et des transformateurs ont aussi décidé de s'impliquer davantage. C'est le cas d'Angèle-Ann Guimond, propriétaire de la Table champêtre de l'Éden Rouge. « On trouvait ça important d'avoir des gens de l'agroalimentaire dans l'organisation de ce bel événement. Il faut savoir un peu ce que c'est ce monde-là pour bien comprendre les exposants », considère-t-elle.

Le cofondateur, Bernard Flébus, a aussi repris un siège au conseil d'administration. « Ce qui me frappe énormément, c'est l'étendue du site. Je m'occupe de l'aménagement. Et là c'est éparpillé, ça a grandi, c'est fou, fou, fou! », s'exclame-t-il.

Ils sont près de 500 bénévoles à s'impliquer dans l'événement qui se déroule jusqu'à dimanche. Le comité espère attirer 30 000 visiteurs.

Plus d'articles

Commentaires