Retour

Plusieurs écoles d'Abitibi-Témiscamingue fermées à la suite de menaces

Trois écoles ont été évacuées ce matin en Abitibi-Témiscamingue dans le secteur de la Vallée-de-l'Or à la suite de menaces reçues par courriel. Ces trois établissements sont maintenant jugés sécuritaires à la suite d'inspection de la Sûreté du Québec et la situation revient graduellement à la normale. La Commission scolaire de Rouyn-Noranda a quant à elle décidé de maintenir ses établissements ouverts malgré l'alerte à la bombe dans cinq établissements. Au total, une quarantaine d'établissements scolaires ont été visés par des menaces au Québec et dans l'est de l'Ontario.

Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois

Deux écoles de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois ont été visées par la menace courriel ce matin. L'école secondaire Le Tremplin de Malartic et l'école primaire Charles-René Lalande ont été évacuées. Après inspection, les deux écoles ont été jugées sécuritaires. Les élèves ont pu réintégrer leurs locaux à Rivière-Héva tandis que l'école Le Tremplin demeurera fermée.

« Considérant la grandeur de l'école secondaire Le Tremplin, où l'inspection va être beaucoup plus longue, on a décidé d'annuler les cours pour la journée », indique la directrice de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois, Johanne Fournier.

Commission scolaire de Rouyn-Noranda

Du côté de Rouyn-Noranda, la commission scolaire (CSRN) mentionne que certains de ses établissements ont également reçu le courriel menace. Il a toutefois été décidé de ne pas procéder à l'évacuation des écoles en question.

Les écoles visées mais non évacuées sont les suivantes Le Prélude, D'Alembert, Kinojévis, La Source et D'Iberville.

« On est en communication constante avec la Sûreté du Québec, la Ville de Rouyn-Noranda, la Fédération des commissions scolaires, avec le ministère de l'Éducation pour avoir le plus d'éléments possible pour prendre la meilleure décision toujours en lien avec la sécurité de nos élèves et de l'ensemble de notre personnel », explique le directeur général de la Commission scolaire de Rouyn-Noranda, Yves Bédard.

Commission scolaire Western Québec

Le directeur général de la Commission scolaire Western Québec, Paul Lamoureux, explique que certaines écoles ont dû être fermées de manière préventive. Il précise que les policiers sont entrés en contact avec la commission scolaire vers 6 h 30 ce matin.

« Présentement, on doit fermer les écoles par mesure préventive pour assurer la sécurité des élèves et des membres du personnel. Nous, on a reçu des informations environ à 6 h 30, indique-t-il. Nous avons consulté à l'interne, puis on a pris la décision d'entamer les procédures de certaines des écoles sur notre territoire. »

Des périmètres de sécurité ont été érigés autour de différents immeubles de la CSWQ. Les 280 élèves et quelque 30 membres du personnel de l'école secondaire Golden Valley de Val-d'Or ont été évacués. Après inspection des lieux, les élèves ont pu retourner en classe. L'école Noranda High School n'aurait pas été visée par les menaces, bien qu'elle fasse partie de la CSWQ.

Commission scolaire Harricana

Aucun message de menace n'a été reçu dans les établissements de la Commission scolaire Harricana.

D'autres détails suivront.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine