Retour

Plusieurs municipalités du Témiscamingue se plaignent de vols et de vandalisme

Les installations de plusieurs municipalités du Témiscamingue ont fait l'objet de vols ou d'actes de vandalisme. À Lorrainville, des équipements du parc intergénérationnel ont été saccagés. Alors que dans cinq autres municipalités, des fleurs ont été volées.

Avec les informations de Tanya Neveu

Inauguré il y a à peine 2 semaines, le parc intergénérationnel de Lorrainville a reçu la visite de vandales au cours des derniers jours.

Résultat : des raquettes de ping-pong détruites et des bâtons de golf volés.

Le maire de Lorrainville, Simon Gélinas, se dit désolé.

« Écoutez, on veut des choses qui nous appartiennent, que c'est beau et dont on est fier. Des caméras seront installées au parc à Lorrainville, donc avis à certaines personnes », dit-il.

Dans les municipalités de Latulipe et Gaboury, Laverlochère, Angliers, St-Bruno-de-Guigues et Saint-Eugène de Guigues, des fleurs ont été volées.

Dans tous les cas, il n'y a pas eu de vandalisme. Les voleurs auraient plutôt pris la précaution de bien déterrer les fleurs.

La municipalité de St-Eugène-de-Guigues a été victime de trois vols en moins d'un mois, soit des pertes financières de plus de 500 $.

La Sûreté du Québec (SQ) a reçu des plaintes, explique l'agente d'information, Marie-Josée Ouellet.

« Effectivement, un vol de fleurs est considéré, au criminel, comme étant un vol. Les gens qui sont victimes peuvent porter plainte à la Sûreté du Québec. »

Aucun suspect n'a encore été identifié.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine