Retour

PQ : François Gendron réfute l'appellation de parti vieillissant

Les jeunes Québécois considèrent le Parti québécois (PQ) comme une formation vieillissante et figée. C'est ce qu'indique un rapport publié jeudi par le parti.

Le nouveau chef, Jean-François Lisée, avait confié à l'automne à son ancien adversaire, Paul St-Pierre-Plamondon, la mission de consulter les Québécois de moins de 40 ans et d'identifier des moyens de renouveler le parti.

En entrevue à Des matins en or, le doyen de l'Assemblée nationale, député d'Abitibi-Ouest François Gendron s'est dit satisfait des résultats du rapport qui serviront selon lui à redéployer le PQ.

« Moi j'ai réagi bien parce qu'on voulait avoir un rapport sans censures et on en a pour notre argent : reconnecter la jeunesse, la diversité, le monde de l'entrepreneuriat. C'était ça les objectifs, assure François Gendron. Mais on veut une lecture lucide de la situation. Quand on veut une lecture lucide de la situation, pour se déployer il est important d'avoir un portrait très exact. »

François Gendron réfute toutefois l'appellation de parti vieillissant puisque selon lui, le PQ a plus de jeunes adhérents que les autres formations politiques.

« Je ne connais aucun parti qui ne doit pas viser à rajeunir son équipe, dit-il. Mais quand on est un parti qui a le plus de jeunes, on a quatre fois plus de jeunes de moins de 40 ans que tous les autres partis, 35 % plus de jeunes qu'il y a 15 ans, ça fait qu'on a atteint nos objectifs, on a rajeuni le parti. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine