Retour

Près d'un an après la « crise de Val-d'Or », le maire Pierre Corbeil fait le point

Le maire de Val-d'Or, Pierre Corbeil, a tenu à faire le point mardi, près d'un an après la diffusion à l'émission Enquête, le 22 octobre dernier, d'un reportage faisait état d'allégations d'abus de pouvoir de policiers à l'endroit de femmes autochtones à Val d'Or. Selon lui, la crise a eu l'effet d'un « électrochoc » sur la mobilisation de sa communauté quant au racisme. Il espère aussi connaître les résultats de l'enquête du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) rapidement. 

Avec les informations de Sandra Ataman

Selon Pierre Corbeil, une mobilisation sans précédent s'est articulée à Val-d'Or à la suite de la diffusion de ce reportage. Il a souligné, entre autres, la création de la Coalition contre le racisme et la discrimination. Pierre Corbeil souligne cependant qu'Il y a encore du travail à faire.

Un électrochoc

« Ça ne veut pas nécessairement dire qu'il [ne] se faisait strictement rien avant l'émission Enquête, au contraire, il se faisait [quelque chose], mais je pense que ça eu l'effet d'un électrochoc et d'une mobilisation encore plus grande et d'actions plus nombreuses, plus diverses, et aussi par plusieurs partenaires. »

Sur les huit policiers de la Sûreté du Québec qui ont été suspendus pour la tenue de l'enquête par le SPVM, deux ont pu réintégrer leur poste. Le maire Pierre Corbeil dit aussi attendre avec impatience les résultats de l'enquête menée par les policiers du SPVM. Selon lui, le fait que la crise de Val-d'Or ait eu un effet d'entraînement et incité d'autres femmes autochtones du Québec à briser le silence a passablement compliqué le dossier.

Dossier complexe

« Toutes ces situations-là sont déplorables, a rappelé le maire. Mais on a comme, et là je vais utiliser un anglicisme, ''reseter'' la question de l'enquête, c'est-à-dire que le SPVM, à la suite de la commande du gouvernement, est parti sur d'autres dossiers aussi. Quand on élargit le nombre de dossiers, on peut s'attendre à ce que ça prenne plus de temps. »

Dans quelques semaines, la Ville de Val-d'Or doit rendre public un plan d'action contre la discrimination et le racisme.

Plus d'articles