Retour

Près de 100 000 dollars pour soutenir la recherche en agriculture nordique

Le secrétaire parlementaire du ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire a profité de l'ouverture de la Foire gourmande du Témiscamingue et du Nord-Est ontarien pour annoncer une subvention de 98 000 dollars au regroupement Agriculture nordique axée sur la production bovine.

L'UQAT est le partenaire scientifique de ce regroupement qui découle de l'ancien créneau d'excellence Accord. Le secrétaire parlementaire du ministre Lawrence MacAulay, Jean-Claude Poissant, explique que les sommes serviront à financer des travaux menés à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue sur les mélanges fourragers.

« C'est exactement 97 500 dollars qu'on va investir dans le cadre d'un projet de la station de recherche en agroalimentaire en Abitibi-Témiscamingue afin de trouver des fourrages plus performants pour nourrir les troupeaux, fait-il valoir. Il se fait déjà de la recherche, mais on va réinvestir encore pour trouver des façons de rendre plus économique l'élevage du bétail. »

Allonger la saison de paissance

La responsable de l'Unité de recherche et de développement de l'agroalimentaire de l'UQAT indique que cette annonce est bienvenue. Carole Lafrenière précise que les fonds serviront à trouver des stratégies pour allonger la saison de paissance, c'est-à-dire la période durant laquelle les animaux se nourrissent directement dans les pâturages. 

« Quand les animaux sont aux pâturages, ça diminue beaucoup les coûts de production, fait valoir la chercheure. On cherche le plus possible à trouver des façons de faire, les plantes les plus nutritives possible qui permettraient par exemple aux vaches de boucherie, aux bouvillons d'aller manger à l'automne le plus tard possible, même si on n'a pas de croissance de la plante. »

Plus d'articles

Commentaires