Le prix du nickel est à son plus bas depuis 2003. En ce début de semaine, il s'échange autour de 3,70 $US l'once.

En 2011, le prix du métal avait pourtant grimpé à plus de 23 $US la livre. L'économiste principal au Mouvement Desjardins, Mathieu D'Anjou, explique que le marché actuel est très difficile, en général, pour les matières premières.

Le projet de Royal Nickel

En Abitibi-Témiscamingue, la compagnie Royal Nickel projette de construire une mine à ciel ouvert à Launay. Elle a reçu les autorisations gouvernementales nécessaires pour aller de l'avant avec le projet.

Royal Nickel doit toutefois trouver davantage d'investisseurs pour amasser le financement initial, qui s'élève à plus de 1,7 milliard de dollars, avant de commencer la construction du site.

Selon le directeur au développement durable, Pierre-Philippe Dupont, l'entreprise est dans une bonne position de rebondir, dès que les prix remonteront.

Pour faire progresser le projet de façon considérable, il affirme qu'il faudrait que le prix du nickel grimpe autour de 6 ou 7 $US la livre.

Royal Nickel espère pouvoir commencer la construction de sa mine d'ici deux ans.

Plus d'articles

Commentaires