Retour

Procès Bresaw : l'accusé est-il criminellement responsable?

C'était jour de plaidoiries aujourd'hui au procès de Justin Bresaw au Palais de justice de Val-d'Or. Les avocats de la Couronne et de la défense ont fait part de leurs conclusions aux membres du jury. Les jurés devront déterminer si l'accusé est criminellement responsable ou s'il est non responsable pour cause de troubles mentaux. Justin Bresaw est accusé de meurtre au premier degré de René Deschatelets et de sa conjointe Diane Duhaime. Il fait aussi face à une accusation de meurtre au 2e degré de Jean-Guy Labelle.

Avec les informations de Sandra Ataman

L'avocate de la défense, Me Julie Bolduc s'est d'abord adressée aux jurés. Elle leur a rappelé le passage des témoins qui ont soutenu que Justin Bresaw souffrait de troubles mentaux. « Justin Bresaw avait-il la capacité de décider au moment des événements? », a-t-elle demandé. « Combien de fois s'est-il présenté à l'urgence, a-t-elle ajouté, pour demander de l'aide. Pour quelles raisons aurait-il dit aux médecins qu'il entendait des voix ou qu'il avait des impressions de présences étrangères en lui? Et le jour des événements, alors que Justin Bresaw a témoigné vivre une rage animale, avec le besoin de faire du mal, est-ce la description de quelque chose que vous considérez normal », a demandé l'avocate aux jurés.

Ensuite, l'avocat de la Couronne, Me Thierry Potvin a relevé plusieurs éléments afin de prouver que Justin Bresaw avait l'intention de causer la mort. La question principale selon l'avocat a été : « Croyez-vous sincèrement l'accusé? »

« Deux témoins ont dit que la propriétaire Diane Duhaime avait décidé de demander à Justin Bresaw de quitter la chambre qu'il louait. N'était-ce pas l'élément déclencheur, a souligné Me Potvin. Justin Bresaw a affirmé faire 2 à 3 crises par semaine depuis 2010. Où sont les témoins de ces crises? » L'avocat a ajouté qu'il faut se baser sur la parole de l'accusé pour croire qu'elles existent.

« Si, lors des évènements, il vit l'une des pires crises depuis 2010, pourquoi n'attaque-t-il pas les témoins sur la rue? Pourquoi prend-il la fuite? Pourquoi est-il calme une heure plus tard alors qu'il fait le plein dans un poste d'essence? », a aussi soulevé Me Potvin.

Lundi matin, le juge Richard Grenier s'adressera aux jurés alors qu'ils deviendront les seuls juges des faits.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine