Retour

Programmation estivale spéciale au lieu historique du Fort-Témiscamingue

Le lieu historique du Fort-Témiscamingue a donné le coup d'envoi de sa saison estivale, articulée autour du patrimoine et de la culture autochtones, dimanche à Duhamel-Ouest. L'ancien poste de traite à l'époque de la Nouvelle-France, qui attire chaque été près de 8000 visiteurs, s'attend par ailleurs à une hausse de l'achalandage en raison de l'accès gratuit en lien avec les célébrations du 150e anniversaire de la Confédération canadienne.

D'après une entrevue de David Chabot

Coup d'envoi de la programmation autochtone avec le pow-wow de Timiskaming First Nation

Cette année, le patrimoine et la culture autochtones sont mis à l'honneur. « À titre d'exemple, le mercredi 21 juin, nous accueillons le pow-wow organisé par Timiskaming First Nation, indique le gestionnaire Louis-Philippe Lord. Cette activité-là s'inscrit dans le cadre de la journée nationale des Autochtones. C'est une programmation spéciale de midi à 20 h. Donc, qui dit Pow-Wow, dit musique, danse, chant et festin traditionnels. »

Ateliers autour de la culture autochtone

Hormis les balades dans la forêt enchantée ou l'exposition interactive et permanente Obadjiwan, fers de lance de la programmation du Fort-Témiscamingue, d'autres activités thématiques liées à la culture autochtone auront lieu cet été.

« Il y a également de nouveaux événements liés à cette thématique-là, il y a notamment une série de quatre ateliers à thématique algonquine, dont le premier a lieu le 29 juillet, ajoute M. Lord. Ces ateliers ont lieu chaque samedi et le premier, par exemple, va traiter du pain banique qui est un pain traditionnel. On va parler de la préparation, on va le goûter et il va y avoir des explications d'histoires traditionnelles à propos de ce pain-là. »

Célébrations en lien avec la fête du Canada

La conjoncture des célébrations du 150e anniversaire du Canada et du 100e anniversaire des lieux historiques nationaux fait aussi en sorte que le début juillet sera un moment fort en animation au Fort-Témiscamingue.

« La tradition veut qu'au Fort-Témiscamingue, on profite [du 1er juillet] pour inaugurer des expositions qui se font à l'intérieur du bâtiment principal, ajoute M. Lord. Par exemple, cette année, on a des artistes, Christian Paquette et Michel Villeneuve qui vient inaugurer une exposition qui s'appelle Parka de poil, une oeuvre sur la thématique animalière de la région. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine