Retour

Québec accorde 6,6 M $ pour modernier l'Agora des Arts

L'Agora des arts se prépare à subir une importante transformation, attendue depuis de nombreuses années. Québec accorde près de 6,6 millions de dollars pour moderniser ce lieu de diffusion culturel, une large part des coûts totaux du projet, qui pourraient atteindre 8,3 millions de dollars.

Avec les informations de Lise Millette

Située dans la première église de Rouyn-Noranda, construite en 1931, l'Agora des Arts est au coeur du quartier culturel du Vieux Noranda.

Réal Beauchamp, directeur général de l'Agora des Arts, précise qu'en raison des délais d'appels d'offres et du temps requis pour terminer tous les devis, il faudra patienter jusqu'au printemps 2019 pour que s'amorcent les travaux. Les améliorations seront apportées à l'édifice ainsi qu'au presbytère adjacent.

« En 2020, on va retrouver une salle de spectacle conventionnelle, avec un accueil du public au niveau de la rue. La partie escalier qu'on a présentement va disparaître. L'accueil, la billetterie, le petit bar, ce sera sur la rue, sur Murdoch. À l'intérieur, on aura les escaliers qui mènent à la salle [reconfigurée, avec] son appareillage technique, que nous avons de manière très sommaire avec des poulies à main, mais on va passer au treuil mécanique », ajoute Réal Beauchamp.

Accessibilité

Des ascensceurs pour les personnes à mobilité réduite seront aussi aménagés. M. Beauchamp assure également que le cachet de l'ancienne église sera préservé.

« L'âme vient dans la voûte, dans les arcades que nous allons protéger. Ce n'est pas terminé, mais dans les dessins préliminaires, on préserve [le] cachet qui est le fun, qu'on veut garder. Par contre, il y a des éléments encombrants que l'on veut apaiser. Je pense aux colonnes. Elles vont aller en cure d'amaigrissement, les pauvres colonnes, pour devenir minces et sveltes », ajoute-t-il.

Le ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, Luc Blanchette, a pris part à cette annonce, soulignant que le projet sera porteur pour les artistes, et affirmant du même souffle que la future agora deviendra « la pièce-maîtresse des arts à Rouyn-Noranda ».

L'engagement ferme de sommes financières pour la réalisation de ces travaux de mise aux normes et de développement d'un centre de production, de diffusion et de création s'est effectué en présence des fondateurs de l'Agora, qui ont reçu une gerbe de fleurs pour l'occasion.

Plus d'articles