Retour

Québec ne reconnaîtra pas le caribou de Val-d'Or comme une espèce menacée

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, affirme que le caribou forestier de Val-d'Or ne sera pas reconnu comme une espèce menacée.

Il réagissait ainsi à la sortie de l'Action boréale, qui disait entamer des démarches en ce sens.Luc Blanchette affirme que ce n'est tout simplement pas une possibilité.« Il faut savoir que le niveau minimum, ça prend entre 300 et 50 individus. On en était à 18 en 2016, combien on en aura en 2018, on ne le sait pas. [Cette démarche], c'est de créer des attentes dans le milieu. Ce qu'on va faire, on va mettre nos énergies là où ça vaut la peine d'investir, sur les 7000 autres caribous forestiers du Québec. C'est là qu'on va consacrer des efforts », assure le ministre.Selon lui, le débat sur la préservation de la harde de Val-d'Or est clos.« Je pense que c'est un mauvais débat de prendre cet angle-là. On devrait exiger, penser, développer, insister pour protéger les 7000 autres caribous. On en a au nord de La Sarre, on en a dans le Nord-du-Québec, sur la Côte-Nord, au Saguenay-Lac-St-Jean. Mettons nos efforts là où on a des chances de succès », ajoute-t-il.Il rappelle que des mesures seront mises en place pour tenter de conserver la harde de caribous de Val-d'Or d'ici 2019, dont la chasse aux prédateurs du caribou et l'interdiction de coupes forestières.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité