Retour

Québec renouvelle son appui financier au Consortium de recherche en minéralogie

Le gouvernement du Québec renouvelle son appui financier au centre de recherche industrielle spécialisé en traitement du minerai situé à Québec, à hauteur de 2,8 millions de dollars pour les années 2015 à 2018.

Le Consortium de recherche en minéralogie (COREM) offre son expertise à l'industrie minière à tous les stades des projets, de l'exploration à l'exploitation, et contribue à la mise en valeur des projets miniers dans la province.

Le ministre délégué aux Mines, Luc Blanchette, donne des exemples du travail accompli par le COREM.

« Ils ont plusieurs clients. Il y a Iamgold qui fait affaire avec eux, il y a aussi Agnico Eagle, il y a d'autres entreprises dans le fer, dans le nickel, notamment Raglan, Glencore, énumère Luc Blanchette. Le COREM a une expertise dans le domaine de la transformation du minerai, tout ce qu'on appelle les usines de concentration, il y a en plusieurs. »

Pour la directrice générale du COREM, Claire Lavallée, la collaboration avec l'industrie est essentielle à son bon fonctionnement.

« Il y a une partie de nos activités, peut-être entre le tiers et 40 % de nos activités qui visent à réaliser une programmation de recherche qui est vraiment orientée par nos membres industriels, fait-elle valoir. Les membres industriels, présentement, [ce sont] les grandes compagnies minières qui sont en exploitation au Québec, comme Mines Agnico Eagle, Iamgold, les compagnies dans le fer sur la Côte-Nord. Donc ces gens-là sont membres et ils investissent annuellement un montant d'argent qui est consacré à un programme de recherche. »

Luc Blanchette et Claire Lavallée étaient au Radio Magazine un peu plus tôt.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine