Retour

Quels rapaces peut-on observer l'hiver en Abitibi-Témiscamingue?

Plusieurs oiseaux de proie sont observables au cours de l'hiver en Abitibi-Témiscamingue. L'engouement récent pour de rares images d'un harfang des neiges a soulevé certaines interrogations sur la présence de ces oiseaux dans le secteur.

Le harfang des neiges présent en Abitibi-Témiscamingue

En Abitibi-Témiscamingue, « on a quand même une bonne diversité d'oiseaux de proie. Si on allait plus vers le Témiscamingue, on aurait encore plus de diversité », affirme Jean Lapointe, biologiste au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et passionné d'ornithologie.

Il indique que le harfang des neiges peut en effet être observé dans la région, notamment dans les secteurs de Cloutier et de Barraute. Le harfang des neiges se trouve souvent dans les secteurs ouverts, notamment les prairies, les champs, les marécages, les marais, puisqu'il peut « retrouver une abondance de petits mammifères dans ces endroits-là ».

Afin de savoir aussi précisément où trouver certains oiseaux de proie, M. Lapointe explique qu'« il y a une liste de diffusion qui existe dans la région. Les observations intéressantes sont transmises aux autres observateurs via cette liste-là. »

Un faucon gerfaut dans le secteur de Val-d'Or?

Des faucons gerfauts aussi été observé récemment dans le secteur d'Edmonton. M. Lapointe souligne qu'on n'en voit pas très souvent dans la région. « Je me rappelle, il y a quelques années, au parc à résidus East Sullivan, il y avait un [faucon gerfaut] qui avait été vu en décembre. Il y a une bonne diversité d'espèce là-bas », mentionne le biologiste.

Les hiboux sont les plus communs

Les hiboux et les chouettes sont les rapaces les plus communs à observer en Abitibi-Témiscamingue. Le grand duc est un de ces oiseaux. « C'est un oiseau qui reste souvent sur son territoire de nidification. C'est assez commun l'été, donc, c'est la même chose en hiver », affirme l'ornithologue.

De nouvelles espèces dans la région

Les populations d'oiseaux demeurent en mouvement. « Il y a une nouvelle espèce qu'on observe récemment dans la région, souligne Jean Lapointe, c'est le pygargue à tête blanche. C'est un oiseau qui niche à proximité des lacs, sur les berges et sur les îles. »

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?