À Rouyn-Noranda, des riverains du lac Kanasuta s'inquiètent de l'avenir du barrage qui maintient le niveau d'eau des trois lacs. Celui-ci arrive à sa fin de vie utile et personne ne veut payer pour la construction d'un nouveau barrage à court terme.

D’après les informations de Jean-Marc BelzileLe barrage du Lac Kanasuta ne répond plus aux normes du ministère de l'Environnement depuis déjà 15 ans.Il est entretenu par le Club nautique du lac Kanasuta, un organisme à but non lucratif.Le secrétaire de l'organisation, Éric Beaupré, explique que s’il n’y avait pas de barrage, le niveau du « premier » et du « deuxième » lac de l’ensemble du lac Kanasuta pourrait baisser dangereusement.

Selon Éric Beaupré, il en coûterait environ 600 000 dollars pour construire un nouveau barrage.Une somme que la minière Royal Nickel s'était engagée à payer, mais seulement si le projet Dumont à Launay voit le jour.Pierre-Philippe Dupont, directeur du développement durable chez Royal Nickel, affirme que la minière doit recevoir un signal significatif de la reprise des marchés pour le nickel pour aller de l’avant dans un tel investissement.« Il faut vraiment qu'on aille un signe intéressant pour être capable d'avoir un investissement significatif pour le projet Dumont, ensuite nous pourrons démarrer la mise en œuvre du projet de barrage », souligne-t-il.Rouyn-Noranda interpelle le gouvernementLe maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, croit que le gouvernement du Québec devrait reprendre et gérer ce barrage.

Dans une lettre dont Radio-Canada a obtenu copie, le ministère de l'Environnement affirme ne pas vouloir prendre en charge le barrage puisqu'il juge que son usage est seulement récréotouristique.Personne n'a toutefois répondu à nos demandes d'entrevues.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une crampe musculaire vraiment intense





Rabais de la semaine