Retour

Rapport du coroner : la mort de Maxime Bernier, décédé d'hypothermie sévère pendant une fête, aurait pu être évitée

L'adolescent Maxime Bernier retrouvé mort près du lac Demontigny à Sullivan le 13 décembre 2014 après une fête bien arrosée est décédé d'une hypothermie sévère, selon les conclusions de la coroner Cathy Sarrazin.

Des analyses réalisées au Centre de toxicologie de l'Institut national de santé publique du Québec ont démontré la présence d'éthanol sanguin à une concentration de 130 milligrammes par décilitre dans le sang de l'adolescent.

La coroner note aussi que l'adolescent « a été malade à l'extérieur, [mais que] par la suite personne ne l'a revu ». Son décès a été constaté le lendemain à 14 h 45, après qu'un passant ait découvert le corps de Maxime Bernier, face contre sol dans la neige.

Supervision parentale

Âgé de seize ans au moment de sa mort, Maxime Bernier participait à une fête avec une cinquantaine de personnes selon le rapport d'enquête rédigé par la Sûreté du Québec. Concluant à un décès accidentel, la coroner indique « qu'une supervision parentale aurait pu faire une différence dans le dénouement de la soirée ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine