Retour

Rapport sur la filière uranifère : l'Association de l'exploration minière du Québec pourfend le travail du BAPE

L'Association d'exploration minière du Québec (AEMQ) désapprouve le rapport du Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAPE) sur les enjeux de la filière uranifère. Le BAPE avait indiqué qu'il serait contre-indiqué de donner le feu vert à l'exploitation d'uranium sur le territoire du Québec dans le contexte actuel.

L'AEMQ, qui a lu attentivement le document de 626 pages pendant la fin de semaine, juge qu'il s'agit d'un rapport idéologique qui manque de rigueur scientifique. Sa directrice générale, Valérie Fillion, n'est cependant pas surprise des conclusions du BAPE.

L'AEMQ croit aussi que le rapport évacue le rôle et les compétences de la Commission de la sécurité nucléaire du Canada qui, selon elle, est reconnue mondialement pour ses pratiques. La directrice générale craint les effets négatifs de ce rapport pour le BAPE lui-même.

Le gouvernement du Québec avait indiqué vendredi qu'il allait mettre sur pied un comité interministériel pour analyser en profondeur les conclusions du rapport.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine