De la fin mai jusqu'au mois de septembre, des centaines de travailleurs forestiers s'activent à reboiser les forêts du Québec. Quel est le quotidien de ces travailleurs saisonniers?  Quelles sont leurs motivations? L'équipe de l'émission Des matins en or en a discuté avec un reboiseur d'expérience. 

Tous les deux mètres, Charles-Étienne Tessier se penche pour plonger son extracteur dans le sol et y glisser un arbre. Il peut répéter ce geste entre 1000 et 2000 fois par jour, en fonction de la qualité du sol, des précipitations et de la dénivellation du terrain.

Charles-Étienne Tessier fait du reboisement depuis une quinzaine d'années. « C'est sûr que de travailler en nature, c'est quelque chose que j'aime beaucoup. Même si planter des arbres c'est une job assez répétitive, monotone et difficile », décrit-il, ajoutant que le métier exige beaucoup de persévérance et de force tant physique que psychologique.

Musique dans les oreilles et « cassettes » remplies d'épinettes noires ou blanches, de pins gris ou de mélèzes, il avance. Avancer, toujours avancer malgré les intempéries. 

Écoutez l'entrevue avec le reboiseur Charles-Étienne Tessier : 

Plus d'articles

Commentaires