Retour

Refuge pour animaux en Outaouais : témoignage d'un passionné inspiré par Michel Pageau

Michel Pageau, d'Amos, dont nous apprenions le décès la semaine dernière, a inspiré de nombreuses personnes. C'est le cas de Georges-Étienne Nadon-Tessier, un ancien taxidermiste, aujourd'hui caméraman à Radio-Canada dans la région d'Ottawa-Gatineau, qui a fondé et géré son propre refuge, Contacts Nature, pendant quelques années, en Outaouais.

Après avoir vu le documentaire Il parle avec les loups, portant sur l'oeuvre de Michel Pageau, M. Nadon-Tessier a croisé le personnage alors qu'il se trouvait en tournage à Amos. Tranquillement, l'idée de réaliser un projet de refuge semblable à celui de M. Pageau est née dans son esprit.

« Comme j'ai été taxidermiste durant de nombreuses années, j'ai changé mon fusil d'épaule et j'avais vraiment le goût de vivre ce que M. Pageau faisait comme travail. J'avais été le rencontrer au refuge, chez lui, pour avoir une idée de la faisabilité de mon projet », se souvient-il.

Pendant 4 ans, de 2012 à 2015, Georges-Étienne Nadon-Tessier a tenu le refuge Contacts Nature, en Outaouais. Une expérience qu'il semble avoir adorée. « On ne fait pas ça pour l'argent, parce que ce n'est pas une mine d'or, d'ouvrir un refuge, côté monétaire, mais d'un autre côté, c'est le contact avec les animaux, les émotions... moi je trouvais que c'était un privilège de pouvoir côtoyer des animaux sauvages d'aussi près et de devenir un peu leur père », témoigne-t-il.

Cependant, le projet n'a pu survivre dans sa première incarnation. « C'est la conjoncture économique qui a fait qu'on a décidé d'arrêter nos activités. Dans un futur peut-être rapproché, on aimerait rouvrir avec une conjoncture économique qui va nous permettre de vivre un peu mieux », souhaite-t-il.

Au micro de l'émission Des matins en or, M. Nadon-Tessier a salué la mémoire de Michel Pageau, soulignant sa passion et son dévouement. « C'est vraiment exceptionnel ce qu'il a pu faire avec les animaux », conclut-il.

Plus d'articles