Retour

Rencontre sur le logement social et communautaire à Rouyn-Noranda

Les candidats aux élections fédérales se sont prononcés sur le logement social, lors d'une rencontre du Réseau québécois des organismes sans but lucratif d'habitation tenue aujourd'hui à Rouyn-Noranda et où près d'une trentaine de représentants d'organismes ont sensibilisé les politiciens sur le manque de logements sociaux dans la région.

Avec les informations de Vanessa Limage

Pour le directeur général du Réseau québécois des organismes sans but lucratif d'habitation, Stéphane Corriveau, ce qui ressort de la rencontre, c'est le fait de faire du logement social un enjeu électoral.

« Aux responsabilités et aux engagements parfois oubliés du gouvernement fédéral par rapport à l'enjeu de l'habitation. C'est un engagement extrêmement important partout au Canada, partout au Québec, puis en particulier en Abitibi-Témiscamingue où les taux d'inoccupation, il y a très, très peu de logements qui sont disponibles et les quelques logements disponibles sont extrêmement dispendieux », rappelle-t-il.

Engagements des candidats

Plusieurs candidats aux élections fédérales ont pris des engagements.

Le candidat pour le Bloc québécois, Yvon Moreau soutient qu'il va aller chercher 6 milliards de dollars dans le surplus de la Société canadienne d'hypothèques et de logement.

La députée néo-démocrate d'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, affirme pour sa part que son chef Thomas Mulcair mettra 2 milliards de dollars dans les coopératives d'habitation et les logements sociaux existants jusqu'en 2020.

La candidate du Parti libéral du Canada, Claude Thibault, envisage pour sa part aller chercher une partie du manque à gagner dans les recettes de la taxe sur l'essence. « Monsieur Trudeau a confirmé un intérêt énorme dans l'investissement des infrastructures majeures au Canada, dit-elle. Ceci inclut les logements abordables. On a des statistiques claires qui démontrent que pour chaque dollar investi, il y a un retour de 1,40 $ dans la société et c'est la raison pour laquelle il est même prêt à réviser la taxe sur l'essence. »

Le coordonnateur de l'Association des locataires de l'Abitibi-Témiscamingue, Bruce Gervais, affirme qu'il n'y aura aucun nouveau logement social dans la région cette année.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine