Retour

Rentrée culturelle au Centre d'exposition de Rouyn-Noranda

Le Centre d'exposition de Rouyn-Noranda (CERN) soulignait sa rentrée 2015 avec une performance des artistes Geneviève et Matthieu dans le cadre du Festival de musique émergente, le weekend dernier. Le directeur général du CERN, Jean-Jacques Lachapelle, était de passage à l'émission Des matins en or pour discuter des activités qui attendent le public au cours des prochaines semaines.

Depuis le déménagement du CERN de son ancien local situé sur le campus de Rouyn-Noranda du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue vers les locaux de la bibliothèque municipale, un vent de renouveau a soufflé sur l'institution. « On a eu un accroissement de clientèle considérable au cours de la dernière année avec ce genre d'activité. [...] On a presque doublé l'achalandage », affirme M. Lachapelle.

Afin de maintenir cet achalandage, l'équipe tente de diversifier ses offres. Plusieurs jeunes de différents milieux scolaires seront attendus pour visiter les différentes expositions du CERN. Des cours de peinture seront aussi offerts. Des cours de dessin avec modèles vivants se donnent une fois par mois. Le CERN offrira même des cours de yoga à l'intérieur de ses murs!

Les différentes dimensions des salles d'exposition du CERN lui permettent une variété d'expositions. « On apprend à vivre avec nos salles, à les connaître. La grande salle est d'une ampleur très grande, donc, de plus en plus, on va choisir soit des projets qui sont soit des expositions collectives ou des rétrospectives d'artistes d'envergure, soit d'[artistes] de la région ou qui ont marqué la région, ou du Québec ou du Canada. La petite salle se prêt beaucoup à l'expérimentation. On va travailler beaucoup sur cette idée là de création en direct », explique le directeur.

Le duo d'artistes Geneviève et Matthieu a d'ailleurs travaillé dans la petite salle tout au long de l'été sur l'exposition évolutive La Jamésie. Ils ont présenté les chansons liées à l'exposition et à l'album du même nom le weekend dernier.

L'exposition Dialogue Deux, qui présente des oeuvres issues de rencontres entre des artistes des autochtones et allochtones, continuera d'être présentée jusqu'au 20 septembre. L'exposition Le silence des aînés de Virginia Pésémapéo Bordeleau y est aussi présentée jusqu'à la même date.

Le 19 et le 20 septembre, un colloque sur la littérature autochtone se déroulera au CERN.

Puis une exposition solo de nouvelles oeuvres de Rock Lamothe sera présentée dans la grande salle à compter du 26 septembre, tout comme l'exposition collective Eh bien, dis donc! en hommage à M. Lamothe.

L'artiste Martine Savard présentera une série de grands dessins de 20 pieds de haut inspirée par son travail avec les enfants d'une garderie de Rouyn-Noranda à compter du 3 octobre.

Davatage d'exposition seront présentées au cours de l'automne.

Voici l'entrevue complète accordée par Jean-Jacques Lachapelle à l'émission Des matins en or.

Plus d'articles

Commentaires