Retour

Revivez le débat électoral entre les candidats à la mairie de Rouyn-Noranda diffusé sur nos ondes

Mario Provencher, maire sortant de Rouyn-Noranda, Philippe Marquis et Diane Dallaire ont croisé le fer jeudi matin dans le cadre d'un débat électoral diffusé sur les ondes d'ICI Abitibi-Témiscamingue.

Économie

Durant le débat, il a été question d'économie et de la manière dont l'ensemble de la communauté pourrait bénéficier des retombées du projet Horne 5 de Falco, qui devrait créer 800 emplois pendant la construction puis 500 emplois directs pendant les 15 ans de durée de vie de la mine.

La conseillère sortante Diane Dallaire a pris l'engagement de mettre en place un comité aviseur composé de gens d'affaires pour attaquer le problème de front, en équipe. « Ça va mettre une énorme pression au niveau de la main-d'oeuvre, du logement, des terrains, de nos routes, de l'eau potable, des égouts, de tous les services publics, énumère-t-elle. Je pense que la Ville doit s'assurer du bon développement sur son territoire. C'est primordial. ON parle de logement et on parle de ruralité... je pense qu'on peut penser aussi développement de terrains et d'amener des gens en ruralité. »

Le conseiller sortant Philippe Marquis a aussi souligné l'importance de développer des terrains pour s'occuper de la question du logement. Il a également avancé l'idée que la Ville puisse prendre le leadership pour mettre sur pied une escouade de recrutement « qui pourrait vérifier avec les entreprises quels sont les besoins et puis aller chercher soit dans les organismes de régionalisation à Montréal ou à Québec ou encore dans les écoles à Montréal ou à Québec, du personnel qui pourrait venir habiter ici. »

Le maire sortant, Mario Provencher, croit quant à lui que la question du développement économique doit être considérée comme un tout. Il mentionne entre autres qu'il est impératif de continuer à travailler pour bénéficier des retombées du Plan Nord. Il est d'avis qu'il faut travailler de manière coordonnée au niveau régional.

Faisant référence à l'agrandissement de l'aérogare de Rouyn-Noranda, M. Provencher a rappelé que « c'est pour ça que je suis allé chercher les subventions aux niveaux fédéral et provincial, pour avoir une infrastructure pour justement pouvoir continuer à développer notre territoire, permettre à nos bâtisseurs de mines de rayonner au niveau de l'industrie minière et aussi au niveau des emplois. »

Plus de détails suivront.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine