Retour

Richard Kistabish, de Pikogan, reçoit la médaille de la paix du YMCA

Un Algonquin originaire de Pikogan, Richard Kistabish, reçoit la Médaille de la Paix du YMCA pour sa contribution à la mise sur pied de la Commission vérité et réconciliation du Canada.

Il a reçu le prix Coup de coeur hier soir à Montréal, non sans surprise.

« C'est une surprise pour moi, je n'arrive pas à trouver des réponses à ça. Je n'ai pas de mérite, en tout cas, ça c'est sûr », lâche humblement celui qui dit être « touché », avant d'ajouter qu'il a seulement fait ce qu'il y avait à faire, faisant ainsi référence à la mise sur pied de la Commission vérité et réconciliation, qui a parcouru le pays pour entendre les témoignages des anciens élèves des pensionnats autochtones, mais aussi pour faciliter la réconciliation entre Autochtones et non-Autochtones.

Vérité et réconciliation

Richard Kistabish ajoute ne pas encore avoir le sentiment du devoir accompli après toutes ces années de travail. « Il y a encore beaucoup, beaucoup à faire. Je ne suis qu'au début du travail », conclut-il.

Richard Kistabish a également été le Grand chef du Conseil algonquin du Québec pendant deux mandats.

Écouter l'entrevue avec Richard Kistabish : 

Plus d'articles

Commentaires