Retour

Rogatien Vachon, une fierté pour l'Abitibi-Témiscamingue

L'annonce de la nomination de, Rogatien Vachon, au Temple de la renommée du hockey est accueillie avec beaucoup de fierté en Abitibi-Témiscamingue. Le gardien de but originaire de Palmarolle a connu une belle carrière dans la Ligue nationale de hockey remportant trois coupes Stanley en plus d'avoir mis la main sur le trophée Vézina, en 1968.

Une exposition sur sa carrière est en place dans l'aréna, qui porte son nom en Abitibi-Ouest. L'un des initiateurs de cette exposition, François Melançon, souhaite souligner cette nomination. « Le 14 novembre prochain, au moment de son intronisation, il y aura sûrement de belles photos, on va essayer d'avoir un objet quelconque, comme un certificat d'attestation », prévoit-il. 

L'exposition de Rogatien Vachon, à l'aréna de Palmarolle, recèle quelques belles pièces de collection.

« Sa carrière pas mal toute représentée, ses premiers matchs, son fameux arrêt de Gordie Howe, qu'on parle dans un journal, lors de son premier match, il avait la première étoile. Et surtout, les gens ont oublié un peu, en 1976, Team Canada, la Coupe Canada, Rogatien avait gardé les buts à ce moment-là, pour les sept matchs et il avait eu une moyenne de 1,39 et avait été nommé meilleur gardien du tournoi », souligne François Melançon. 

Surpris par son intronisation

Rogatien Vachon, a été très surpris par l'annonce, cette semaine, de sa nomination au Temple de la renommée du hockey à Toronto. L'ancien gardien, qui a porté les couleurs du Canadien, des Kings, des Red Wings et des Bruins, a dû patienter une trentaine d'années avant de recevoir cet appel.

Lors de cette entrevue avec l'animatrice, Annie-Claude Luneau, Rogatien Vachon a parlé de ses plus beaux souvenirs dans la LNH. « Surtout trois Coupe Stanley avec le Canadien, la Coupe Canada en 1976, ce sont de beaux souvenirs encore, et avec les Kings, la saison 1974-1975, on a eu 105 points et ce record est encore là, on avait un bon club dans ce temps-là », se rappelle-t-il.

Rogatien Vachon garde aussi de très bons souvenirs de l'Abitibi. « C'est quand même un beau coin. Ma famille est encore là. La plupart sont à Rouyn-Noranda. Dans ce temps-là, j'aimais beaucoup la pêche, la chasse et c'est vraiment un beau pays ».

La cérémonie d'intronisation au Temple de la renommée aura lieu en novembre prochain à Toronto.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine