Retour

Romeo Saganash, fier de son bilan, veut travailler pour les Autochtones et les allochtones

Romeo Saganash, député sortant de la circonscription d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, compte travailler pour allier le respect des droits ancestraux des Premières Nations tout en continuant le développement de l'exploitation des ressources premières d'Abitibi. Depuis le début de la campagne, il a parcouru 7000 km, en visitant notamment plusieurs communautés nordiques.

Fier de son bilan

« L'unanimité est très claire à Ottawa que nous avons livré la marchandise », déclare d'entrée de jeu le candidat néo-démocrate. Il se dit très satisfait du bilan des quatre dernières années.

Ce dont il est le plus fier, c'est d'être arrivé à faire travailler tous les élus de Val-d'Or ensemble, dit-il, dont le maire et le député provincial. Il cite parmi les exemples de réussite du travail en commun les développements autour de la problématique de l'itinérance à Val-d'Or.

Avec les années, M. Saganash croit avoir développé une importante influence auprès du caucus du NPD et croit ainsi pouvoir faire avancer ses dossiers importants avec ses collègues.

Droits ancestraux

Romeo Saganash rencontrait lundi matin le conseil du Lac-Simon où plusieurs questions lui ont été posées sur les droits ancestraux. Ces questions ont des incidences sur les ressources du territoire, souligne-t-il.

Il rappelle que le vote autochtone va avoir un impact dans sa circonscription. Et, bien qu'il soit d'origine crie, il précise que le vote des Premières Nations n'est pas acquis.

Cependant, Romeo Saganash demeure confiant.

Voici l'entrevue complète accordée par Romeo Saganash à l'émission Le radio magazine.

Plus d'articles

Commentaires