La frénésie est bien installée à Rouyn-Noranda alors que le spectacle de The Offspring au Festival Osisko en lumières pourrait bien établir un record d'achalandage avec plus de 8500 billets qui ont déjà trouvé preneur.

Avec les informations de Jean-Marc Belzile

Le site de la presqu'île peut accueillir un maximum de 10 000 personnes. Les effectifs de sécurité ont été doublés par les organisateurs pour l'occasion.

Des fans de toute la région et même de l'Ontario voisine et du reste du Québec attendent avec impatience de voir les Californiens interpréter les succès punk rock de leur adolescence. Certains ont même fait plus de six heures de route pour voir le groupe qui a été propulsé à l'international grâce aux succès des albums Smash (1994), Ixnay on the Hombre (1997) et Americana (1998).

« Offspring c'est quand même quelque chose de mon temps, chaque chose que je vois, la musique que j'entends, je me dis que ce soir ça va être une soirée mémorable, j'ai bien hâte de vivre ça », affirme l'un des fans du groupe rencontré en après-midi près du lac Osisko.

« Un gros groupe des États-Unis, c'est plaisant parce qu'ils font de bonnes chansons, [je suis] bien content de voir ça à Rouyn-Noranda », poursuit un autre amateur du groupe qui donnera seulement deux spectacles en sol québécois, à Rouyn-Noranda et à Lévis, avant de s'envoler pour le Japon et l'Amérique du Sud. 

Du jamais vu, dit l'organisation d'Osisko en lumière

La directrice générale de la Corporation des fêtes pour tout le monde, Christine Morasse, affirme n'avoir jamais vécu une telle frénésie pour la venue d'un groupe à l'occasion du festival pyromusical.

« Je pense que l'effet Billy Talent a eu un effet d'entraînement, évalue-t-elle. L'année passée les gens ont dit : ''c'est bien Billy Talent, mais est-ce qu'on va avoir encore mieux ou plus que Billy Talent?'' Cette année ça s'est produit avec The Offspring, donc on dirait que ça fait comme une boule cette année puis que ça explosé. »

Des exigences bien précises

Le groupe avait des demandes bien précises pour l'organisation d'Osisko en lumières. Nicholas Baril, qui est allé chercher le groupe à l'aéroport hier soir, en donne quelques exemples.

« Il y a eu plusieurs demandes, la première c'était une limousine, malheureusement il n'y en a pas beaucoup à Rouyn-Noranda, fait valoir le bénévole. Ils ont dû se contenter de VUS et de vannettes, [ce n'était] pas si pire de ce côté-là. La deuxième demande c'est que les conducteurs devaient être en chemise et cravate, ils voulaient un certain niveau de professionnalisme de ce côté-là. »

C'est le groupe abitibien Lubik qui a pour mission de réchauffer les planches de la scène extérieure de la presqu'île du Lac Osisko, vers 19 h. Le groupe Galaxie poursuivra le travail juste avant la prestation des légendes du punk rock, prévue pour 21 h 30. 

Le spectacle du groupe Lubik débutera vers 19 heures ce soir, il sera suivi de Galaxie et de The Offspring.

Plus d'articles

Commentaires