Retour

Rouyn-Noranda pourrait devenir la première ville équitable de la région

Rouyn-Noranda pourrait être la première ville de la région à obtenir la certification de ville équitable décernée par Fairtrade Canada. Lors de la séance d'hier soir, le conseil municipal a autorisé la signature d'une lettre d'appui à l'organisme Corcovado, dernière étape administrative avant le dépôt du dossier.

Un texte d'Émilie Parent-Bouchard

Le conseiller Philippe Marquis signale que Rouyn-Noranda rejoindrait ainsi un réseau de 25 villes à travers le pays. « Normalement, si tout va bien, au mois de mai prochain on devrait être désigné ville équitable comme très peu de villes au Canada, fait-il valoir, précisant que c'est entre autres le cas de Trois-Rivières et de Sherbrooke. En 2014 ça n'avait pas fonctionné et en 2015 on a repris notre proposition et là normalement ça devrait fonctionner et j'en suis très content. »

Une deuxième tentative concluante?

Il s'agit effectivement de la deuxième tentative de la ville de Rouyn-Noranda en ce sens. C'est David-Alexandre Desrosiers qui s'est penché sur le dossier dans le cadre d'un stage au sein du Centre de solidarité internationale Corcovado.

Il précise que selon les exigences de Fairtrade Canada, six restaurants et onze commerces devaient soutenir le commerce équitable. M. Desrosiers espère que la désignation de Rouyn-Noranda encouragera d'autres entreprises à se joindre au mouvement.

Convaincre d'autres organisations de s'engager dans le commerce équitable

« Actuellement, on a six restaurants et 12 commerces, donc on remplit les exigences, précise-t-il, ajoutant que la Ville devra aussi s'engager à consommer responsablement lors de ses activités. Il manquait juste que ce soit approuvé par la Ville. On a un plan d'action pour les années futures. »

La ville espère obtenir la certification au mois de mai, mois du commerce équitable.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine