Retour

Rouyn-Noranda : sursis sur la réglementation des abris sommaire

Les propriétaires des camps de chasse qui bénéficient d'un bail d'abri sommaire auront finalement jusqu'en février 2019 pour se conformer à la réglementation de la Ville de Rouyn-Noranda.

Avec les informations de Piel Côté

La municipalité a pris cette décision après avoir fait plus de 500 inspections de camps de chasse sur son territoire.

Du lot, un peu plus de 300 présentaient au moins une non-conformité.

Les détenteurs d'un bail de villégiature profiteront aussi de ce délai précise la mairesse de Rouyn-Noranda, Diane Dallaire.

« Les règlements viennent du ministère. Nous ce que l'on a c'est une entente de délégation pour la gestion des baux d'abris sommaires et des baux de villégiature, dit-elle. Nous appliquons les règles du ministère. Maintenant, à la lumière de ce que l'on constate, avec les inspections, on veut vérifier s'il y a lieu de demander et d'actualiser ces normes-là qui datent de plusieurs années. »

Par ailleurs, la Ville et son comité consultatif agricole ont fait sept recommandations pour permettre la construction de résidences sur des lots zonés agricoles.

D'autres lots zonés agricoles seront également transformés en terrains résidentiels ou en chemin d'accès.

Ces demandes seront ensuite acheminées à la Commission de protection du territoire agricole du Québec.

Malgré tout, la mairesse Diane Dallaire a affirmé qu'il était prioritaire pour elle de protéger les lots agricoles. « La protection du territoire agricole c'est très important pour nous, pas au détriment de nouvelles constructions. Chaque demande est analysée, de façon très sérieuse », ajoute-t-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les glucides mettent-ils notre santé en jeu?





Rabais de la semaine