Retour

Royal Nickel fait deux acquisitions minières importantes

La Corporation Royal Nickel (RNC) est sur le point de faire deux nouvelles acquisitions. Elle s'engage à acheter une importante participation dans Salt Lake Mining. La minière a également l'intention d'acquérir la totalité de VMS Venture. Le projet clé de Royal Nickel demeure celui situé à Launay, en Abitibi.

En ce qui concerne Salt Lake Mining, RNC ferait l'acquisition d'une participation de 67 % dans la compagnie en échange de 32,5 millions d'actions de Royal Nickel et de 2,5 millions de dollars canadiens. Salt Lake Mining possède la mine de nickel et d'or Beta Hunt Australie, à 600 kilomètres de Perth.

RNC souhaite aussi acquérir la totalité de VMS Venture, contre 36 millions d'actions, 3,5 millions de dollars canadiens et le paiement d'un dividende de près de 30 millions d'actions de North American Nickel. Le principal actif de VMS Venture est une participation de 30 % dans la mine de cuivre Reed au centre du Manitoba.

Avec ces deux acquisitions, Royal Nickel espère générer des liquidités d'ici la fin de l'année. Le directeur du développement durable, Pierre-Philippe Dupont, explique que cette transaction change le visage de la compagnie. « On devient un producteur et, pour nous, ce que ça fait, c'est qu'on a une perspective de développement différente que ce qu'on avait avant. Avant, on développait Dumont et les marchés n'étaient pas adéquats actuellement pour développer Dumont. Ce qu'on a maintenant, c'est des mines qui produisent, des mines qui vont générer un cash-flow dans la compagnie, donc ça va sécuriser la compagnie », affirme-t-il.

Cependant, le projet Dumont n'est pas mis de côté pour autant, précise Pierre-Philippe Dupont. « Dans le cas de la mine Reed au Manitoba, c'est Hudbay qui opère, donc l'implication de Royal Nickel est minimale dans ce projet-là, et même chose pour Salt Lake. On a d'excellents opérateurs en ce moment qui sont en train d'opérer cette mine-là, donc nous, notre implication technique est très minimale, donc on garde notre équipe et on poursuit nos efforts de développement de Dumont mais avec un levier de développement qui est beaucoup plus amélioré que ce que nous avions avant de faire l'acquisition de ces projets-là », dit-il.

Le projet de mine à ciel ouvert Dumont à Launay a reçu l'aval des gouvernements fédéral et provincial. L'entreprise est à la recherche de 1 milliard 70 millions pour démarrer la mine.

Plus d'articles