Retour

Ruée vers l'or d'Integra Gold : Voyage dans le temps et au centre de la Terre

Deux équipes du Québec sont parmi les cinq finalistes du concours de la Ruée vers l'or, lancé par la compagnie minière Integra Gold en juin dernier afin de mettre au jour de gisements aurifères dans la région de Val-d'Or.

Avec les informations d'Émélie Rivard-Boudreau

Le concours lancé par Integra Gold a suscité de l'intérêt à des kilomètres de Val-d'Or, les trois autres finalistes provenant d'aussi loin que de la Colombie-Britannique, de l'Australie et du Ghana. Au total, Integra Gold aura reçu une centaine de propositions en provenance de 83 pays différents.

Des retombées payantes

Selon le premier vice-président d'Integra Gold, Hervé Thibouthot, l'initiative a été payante pour la minière.

« On sauve de deux à trois ans d'ouvrage parce que ce qui a été fait par ces consultants-là, [ce sont] des choses qu'on peut faire à l'interne, mais on travaille sur des zones plus intéressantes, comme la zone « triangle » dans le projet Lamaque-sud, qui est en développement, explique Hervé Thibouthot. En fin de compte, le coût pour Integra Gold, ça aurait été de mettre la banque de données à jour. Moi, j'ai lu les vingt derniers finalistes, j'ai lu les propositions, et il y a plusieurs cibles qui vont être intéressantes à aller évaluer dans le futur. »

Intelligence artificielle au service des participants

L'intelligence artificielle et la réalité virtuelle ont joué un rôle prédominant dans la modélisation des données numériques qu'avait fournies Integra Gold aux participants. Le géologue de projet chez SGS Canada, Jean-Philippe Paiement, fait partie des finalistes et explique comment le concours a poussé son équipe technologiquement.

« Pour tester notre modèle et tout ça, on a fait appel à la réalité virtuelle, donc on pouvait vraiment s'immerger dans le modèle en mettant un casque. Donc, on était vraiment à l'intérieur du modèle, on avait une nouvelle vue, on pouvait avoir des angles de vue sur le modèle qu'il n'est pas possible d'avoir par ordinateur. Au niveau de la réalité virtuelle, on sait qu'on est le premier programme informatique qui a cette connectivité-là. C'est sûr que pour nous, ça c'est une première mondiale de vraiment s'immerger dans un modèle géologique comme celui-là. »

Le gagnant du concours sera dévoilé dimanche, lors du congrès annuel de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs à Toronto.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine