Retour

Rupture de services en anesthésie en Abitibi-Ouest : la CSN accuse les autorités d'improvisation

Le Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec de la CSN est inquiet de la rupture des services en anesthésie de la semaine prochaine en Abitibi-Ouest. La CSN estime que le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue (CISSS-AT) fait preuve d'improvisation.

Le vice-président régional de la CSN, Donald Rheault, estime que la population de La Sarre et des environs a droit aux mêmes services que le reste de la population québécoise. Il interpelle à son tour le ministre de la Santé Gaétan Barrette pour qu'il règle la situation.

La CSN interpelle le ministre de la Santé

« Le ministre Barrette a aussi des discussions avec la fédération des professionnels, des médecins spécialistes [Fédération des médecins spécialistes du Québec], alors on se demande où est-ce qu'elles sont rendues ces discussions-là?, s'interroge-t-il. Parce qu'on [n'est] pas capables de trouver des solutions alors... on est inquiets. »

Un problème à régler dans la région, dit le cabinet du ministre

Un peu plus tôt cette semaine, le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue a mentionné avoir tenté plusieurs pistes pour trouver un anesthésiste.

Au cabinet du ministre Barrette, on répond que la rupture de service est due à un départ et que le CISSS-AT est responsable de l'organisation des services sur son territoire. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine