Retour

Santé : « L’Abitibi-Témiscamingue n’accepte pas d’être traitée comme des citoyens de seconde zone », dit l’APTS

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) profite de la tenue du Conseil des ministres à Val-d'Or pour interpeller le gouvernement libéral.

L'Alliance rappelle au gouvernement de Philippe Couillard que la population de l'Abitibi-Témiscamingue n'accepte pas d'être traitée « comme des citoyens de seconde zone ».Des solutions concrètes

Le regroupement demande l'instauration de solutions après une série d'incidents au cours de la saison estivale comme l'accouchement sur le seuil de l'entrée verrouillée de l'Hôpital de Ville-Marie, des ruptures de services et des fermetures de lits dans les hôpitaux.

En entrevue à Des matins en or mercredi matin, le premier ministre Philippe Couillard a soutenu que son ministre de la Santé, Gaétan Barrette, rencontrera différents intervenants du secteur de la santé de la région.

Plus d'articles

Commentaires