Retour

Sarah-Jane Bouchard, porte-parole du programme Reconnaissance et modèles autochtones du Centre de service urbain de Val-d'Or

Le Centre de service urbain de Val-d'Or (CSU) a présenté son programme Reconnaissance et modèles autochtones, dans le but d'inspirer la jeunesse des communautés. Grâce à son parcours inspirant, Sarah-Jane Bouchard de la nation Atikamekw de Wemotaci, est la nouvelle ambassadrice du programme.

Sarah-Jane Bouchard a rencontré plusieurs obstacles au cours de sa vie. Adoptée par une famille de Val-d’Or, cette dernière affirme avoir vécu de l’abandon, du racisme, et de la discrimination.

Elle met les pieds au Centre de services urbain de Val-d’Or (CSU) pour la première fois en 2011, où elle souhaite être aiguillée et informée sur les mesures à prendre pour terminer ses études de niveau secondaire. « Je voulais trouver une formation adéquate pour moi. Dès le départ, ils m’ont proposé de nombreux programmes, m’ont fait faire des tests afin de voir dans quel domaine je pourrais m’adapter », explique-t-elle. C’est à travers ces démarches qu’elle découvre sa passion pour le dessin industriel.

Défi personnel

Après avoir complété ses études, Sarah-Jane s’envole en France, dans le but d’y compléter un stage. La nouvelle ambassadrice du CSU avoue avoir entretenu plusieurs doutes quant à la possibilité de quitter le pays pour la première fois. « J’ai été adoptée. J’avais de la difficulté à laisser ce que j’ai ici pour aller découvrir à l’extérieur. Le CSU, c’est plus qu’un service d’aide pour l’emploi, c’est vraiment une famille. »

Elle avoue toutefois être heureuse de s’être rendue en Europe pour ce que l’expérience lui a fait gagner sur le plan personnel. « Je me prouvais à moi-même que j’étais capable. Ça m’a aidé à croire en moi et c’est la plus belle chose que j’ai pu développer », soutient-elle.

Modèle pour les jeunes

Maintenant en poste depuis trois années pour la même entreprise, Sarah-Jane Bouchard devient la nouvelle ambassadrice du CSU pour faire figure de modèle auprès des jeunes. « Il suffit d’y croire, tout simplement. Si tu es prêt à accepter les opportunités devant toi tout va se mettre en place. Ça prend un peu du sien aussi! Mais il faut croire en soi en premier lieu », dit-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine