Retour

Sécurité en forêt, électrification des transports et fusion des services municipaux s'invitent au conseil de la MRC de Témiscamingue

Le menu de la dernière séance du conseil de la MRC de Témiscamingue tenue mercredi à Ville-Marie était copieux : les élus ont décidé d'approuver l'utilisation d'équipements pour le sauvetage en forêt, de doter la MRC de quatre bornes de recharge électrique et de sonder la population sur le regroupement de certains services municipaux.

Avec les informations de Boualem HadjoutiTwitterCourriel

Au Témiscamingue, le service incendie de Ville-Marie peut désormais compter sur du matériel adapté pour effectuer des évacuations de blessés en forêt : la table des maires de la MRC de Témiscamingue vient de lui donner l'autorisation de gérer et d'utiliser les équipements dont elle s'est dotée.

Achat d'équipements pour le sauvetage en forêt

Un véhicule tout-terrain, un traîneau et une remorque fermée ont entre autres été achetés par la MRC au profit de ses municipalités. Le directeur du service de sécurité incendie de Ville-Marie a expliqué à la table des maires mercredi soir que des pompiers membres de son équipe ont suivi une formation à cet effet. Francis Gingras explique cependant qu'il reste encore quelques séances d'entraînement sur le terrain à faire avant de commencer le travail.

« On est capables d'intervenir presque partout, dépendamment du risque. Le risque est à évaluer selon l'appel, précise le chef des pompiers. Si le risque est trop grand, on va faire appel à la Sûreté du Québec ou aux Forces armées canadiennes. Pour la sécurité des pompiers, il y aura une limite qu'on [ne] va pas dépasser, mais je pense qu'on est capables de [couvrir] beaucoup de territoire le plus sécuritairement possible. »

Pour le préfet Arnaud Warolin, il était temps que ce service couvre le grand territoire de la MRC de Témiscamingue.

« On est une région rurale avec de grands espaces, on se devait de professionnaliser un peu plus les évacuations d'urgence, fait valoir le préfet. On a une équipe de professionnels, les pompiers de Ville-Marie ont pris ce dossier à bras le corps, ont monté un bon dossier, nous ont aidés dans le financement. Aujourd'hui, on est contents et fiers de voir qu'il y a une vraie structure pour aller sauver nos concitoyens ou des touristes qui auraient des problèmes dans la forêt. »

Réseau électrique

Les élus ont également décidé de doter la MRC de quatre bornes de recharges pour véhicules électriques. L'achat des bornes qui seront installées au sud, au centre, à l'est et au nord de la MRC coûtera environ 20 000 $. Le projet doit être réalisé d'ici l'été prochain, selon le préfet Arnaud Warolin.

« Ça s'intègre dans la vision du gouvernement d'électrifier le Québec, explique-t-il. Voyant que nos collègues de Rouyn-Noranda et de Val-d'Or avaient des bornes et qu'on était dans une zone où il [n'y] en avait pas, si on veut permettre le développement de cette technologie-là, si on veut faire notre part pour l'environnement, si on veut attirer des touristes qui ont des véhicules électriques, on se devait de faire ce pas-là », poursuit le préfet.

Fusion de services municipaux : un groupe de travail mandaté pour sonder l'avis de la population

La MRC de Témiscamingue veut connaître l'intérêt des citoyens pour la mise en place des regroupements de services ou d'ententes intermunicipales de partage de services. Le conseil des maires s'est donc mis d'accord pour créer un groupe de travail chargé d'étudier les possibilités qui s'offrent aux municipalités en matière d'échanges de services.

Le groupe de travail va effectuer une tournée des municipalités cette année et réalisera une étude qui pourra ensuite être utilisée par les municipalités pour réaliser des regroupements. Le préfet explique que la population aura son mot à dire pour accepter ou refuser les regroupements ou les échanges de services.

« La situation dans le monde municipal a beaucoup changé, la démographie a énormément évolué, les responsabilités qui nous sont données sont aussi très différentes, fait valoir le préfet. Alors, si on veut être efficaces et efficients, on se doit de revoir nos modèles de temps en temps et de se [demander] : est-ce qu'aujourd'hui, on doit encore fonctionner comme au début du siècle? L'étude va nous permettre de voir des opportunités qui sont intéressantes. »

Les résultats de ce travail seront connus en avril 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine