Retour

Sept-Îles sans uranium salue le rejet de la requête de Strateco

Sept-Îles sans uranium, un groupe qui s'oppose à l'exploration et à l'exploitation d'uranium au Québec, accueille favorablement la décision de la Cour supérieure de rejeter la requête de Ressources Strateco qui demandait 200 millions de dollars en compensations du gouvernement pour son refus de lui accorder un permis pour la phase d'exploration de son projet Matoush, dans le Nord-du-Québec.

Une victoire pour l'acceptabilité sociale

Le porte-parole du regroupement juge que la décision publiée mercredi par le juge Denis Jacques est d'une victoire de plus. Selon Marc Fafard, il s'agit de la fin d'une « épopée » qui dure depuis 2008. Selon lui, c'est aussi une victoire pour l'acceptabilité sociale.

« C'est sûr que quand il y a des dollars qui sont en jeu, c'est triste pour ceux qui les perdent, mais je pense que cette réflexion-là d'aller vers la population devrait être faite bien avant d'investir les sous dans des projets qui peuvent être des mauvais projets. Il faut faire l'analyse de la durabilité ou de la viabilité écologique, économique, sociale d'un projet avant de mettre ses billes dedans, indique M. Fafard. Je pense que c'est ça la grande leçon de cette histoire-là. »

Plus d'articles

Commentaires