Retour

Séries éliminatoires : les Huskies et les Foreurs sont prêts à passer à l'action

Les séries éliminatoires débutent dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et les deux équipes d'Abitibi-Témiscamingue sont en excellente position. Les Huskies ont terminé au premier rang du classement général, alors que les Foreurs ont trouvé la deuxième place. Les Huskies affronteront donc les Voltigeurs de Drummondville alors que les Foreurs se frotteront à l'Armada de Blainville-Boisbriand. Les entraîneurs-chefs des deux clubs se sont prêtés à l'exercice d'analyse des matchs à venir pour leurs équipes respectives.

Huskies contre Voltigeurs

Gilles Bouchard, entraîneur-chef et directeur-gérant des Huskies de Rouyn-Noranda, est confiant en ces débuts de séries éliminatoires. « On a fini premiers parce qu'on a eu beaucoup de constance cette année. Quand on perdait un match, on avait la force, les capacités de rebondir le match suivant. Nous autres, on continue à y aller dans le même sens. Ce n'est pas parce qu'on est rendus en série qu'on veut commencer à tout changer les choses », assure-t-il.

Les Huskies ne sous-estiment pas leurs adversaires pour autant. Les Voltigeurs, « c'est une équipe qui travaille fort. Ils ont surtout deux joueurs qui sont une menace constante offensivement. Ils ont cumulé 90 points chacun cette saison, ce n'est pas peu dire », considère M. Bouchard.

La meute est donc prête à passer à l'action. « Je te dirais qu'à partir d'aujourd'hui, on s'entend que les gars étaient plus fébriles, l'ambiance était différente un petit peu aujourd'hui, on sent que ça s'en vient demain, on a hâte que ça commence », souligne l'entraîneur-chef.

Pour alimenter les troupes durant ces séries éliminatoires, Gilles Bouchard croit que « d'avoir l'appui de nos partisans, c'est une aide supplémentaire. On l'a vu lors notre dernier match de la saison contre Shawinigan, il y avait 3200 personnes et ça a été une belle énergie que les gens ont donnée à nos joueurs sur la patinoire. Les gars voulaient en donner aux partisans pour leur prouver qu'ils étaient contents qu'il y avait du monde dans les estrades et on a connu tout un match contre Shawinigan pour terminer la saison, alors c'est quelque chose d'important pour les joueurs. »

Foreurs contre l'Armada

Les Foreurs de Val-d'Or feront face, pour leur part, à l'Armada de Blainville-Boisbriand. En saison régulière, le vert et or a eu le dessus sur ses rivaux en remportant 4 victoires contre 2. Les hommes de Mario Durocher connaissent bien l'Armada. « C'est un club qui a une éthique de travail extraordinaire. Même si tu prends l'avantage 6-0, tu sais qu'ils vont travailler durant 60 minutes. C'est une équipe qui joue bien défensivement, nous autres on a une équipe qui est plus offensive alors ils ont tout pour nous contrer à ce niveau-là », affirme en toute lucidité l'entraîneur-chef.

Mario Durocher ajoute que le cerbère de l'Armada, Samuel Montembault, peut faire de petits miracles sur la patinoire. « Ils ont un excellent gardien de but qui peut gagner un match ou même une série à lui tout seul », croit-il.

Les Valdoriens comptent donc sur la discipline et l'ardeur à l'ouvrage pour venir à bout de l'Armada. Mais l'expérience acquise en séries éliminatoires l'an dernier viendra aussi jouer un rôle dans cette entreprise. Le fait que plusieurs joueurs présents l'an dernier soient toujours dans l'alignement confère aux Foreurs un certain avantage. « Ça nous met en confiance avant de partir les séries », confirme-t-il.

Mais l'ingrédient magique qui pourrait avoir une influence sur le déroulement des séries éliminatoires demeure l'implication des fans des Foreurs. « Nos partisans ont été plus que présents et ça met une présence, c'est un septième joueur, ça amène de la fébrilité, ça met de l'anxiété sur l'autre club », estime M. Durocher.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine