Retour

Seule l'Abitibi-Témiscamingue reçoit moins de financement culturel cette année

L'Abitibi-Témiscamingue est la seule région qui obtient moins de financement de la part du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), cette année.

D'après une entrevue d'Annie-Claude Luneau, à Région zéro 8Plusieurs organismes de la région ont vu leur financement diminuer.

Une situation qui a été dénoncée dans les dernières semaines, notamment par les élus de La Sarre et Rouyn-Noranda.

Des représentants du CALQ sont venus dans la région en début de semaine.

La directrice générale du Conseil de la culture de l'Abitibi-Témiscamingue, Madeleine Perron, affirme qu'elle n'a pas obtenu de réponses claires sur les causes de cette perte de budget, mais que quelques pistes sont à considérer.« Au niveau des organismes qui sont financés par le CALQ, il y en a 17 ici dans la région. De ceux-ci, il y en a 13 qui étaient auparavant gérés par le ministère de la Culture et des Communications et qui ont été transférés au CALQ. Donc deux cultures, deux façons différentes de fonctionner. Et des formulaires. Dans un cas, ce sont des fonctionnaires qui analysent les dossiers, dans l'autre, c'est un jury de pairs », soutient Mme Perron.Une autre particularité de la région est que plusieurs administrations municipales gèrent des lieux culturels, explique Madeleine Perron.

Un comité de travail sera mis en place avec le CALQ.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine