Le mois de juin a été plutôt calme en ce qui a trait aux feux de forêt pour les régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec : les pompiers de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) sont intervenus moins souvent cette année au mois de juin que dans les années précédentes.

« Si on regarde globalement le mois de juin, une fois de plus cette année, c'est un mois qui est sous la moyenne de ce qu'on a déjà connu par le passé, fait valoir le porte-parole de la SOPFEU, Robert Lemay. La moyenne des dix dernières années s'est établie à 19 incendies et cette année [on en a eu] 13 au mois de juin. Par contre, le fait saillant, c'est qu'il y a un feu entre autres qui a brûlé une grande superficie. On parle de 4950 hectares. C'est un feu de foudre qui a eu lieu au nord-est de Matagami au milieu du mois de juin. »

Un bilan aidé par les précipitations

Le mauvais temps a aussi aidé les pompiers de la SOPFEU dans leur combat contre les feux de forêt.

« C'est sûr que la température a joué un grand rôle, poursuit M. Lemay, faisant référence aux précipitations abondantes et régulières. C'est certain que ça vient donner un bon coup de main au niveau de la protection des forêts contre le feu. On pense aussi que les gens sont toujours assez prudents quand ils circulent en forêt. Alors tout ça mis ensemble fait que pour l'instant la saison 2017 est quand même très calme au niveau de la SOPFEU pour ce qui est de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec. »

Pour l'ensemble du Québec, on a enregistré 60 incendies en juin, contrairement à 101 incendies en moyenne.

Par ailleurs, à l'approche de la période des vacances, la SOPFEU rappelle aux citoyens de faire preuve de vigilance dans leurs sorties de plein air.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine